République !
Samedi 23 Août 2014

 Europe


   Guigou



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 16 Novembre 2007

  A l'heure où la mondialisation n'a jamais été aussi forte, et le contournement de la souveraineté populaire valeur courante, la rhétorique d'une membre du Parti Socialiste fait tomber les bras. Quand d'autres parlent d'Europe des peuples, et quand les peuples eux-mêmes ont l'intelligence politique en disant "non", ci-git son contraire, matiné de bon coeur, ayant appelé à voter oui au traité de Lisbonne :

"Voter non, c'est se couper du reste de la gauche européenne, s'abstenir c'est se marginaliser au sein de cette gauche européenne, c'est perdre la capacité de peser sur ses choix. Ne pas voter oui, c'est laisser la droite française et européenne s'approprier l'Europe et la modeler à son idéologie...Voter oui n'est pas se renier pour ceux qui croient à l'Europe et qui ont voté non au référendum de 2005."


"Oui au traité de Lisbonne", par Elisabeth Guigou (Le Monde du 31.10.07)





  Autres articles


  Lettre n°19: Brèves
      Ardoise apurée

    Un nouveau logiciel de recoupement des informations dans le cadre des procédures judiciaires, Ardoise, imaginé dans les couloirs du Ministère de l’intérieur, devait aider les enquêteurs de la police nationale et de la gendarmerie dans l’intégration informatisée des informations. Seulement, la hiérarchie n’avait pas anticipé la vigilance des personnels en...[Lire la suite]


  Lettre n°69: Un mot dans l'air du temps
      D’un coup d’État, l’autre

    par Anne-Cécile Robert



Coup d’Etat en République centrafricaine (mars 2013), coup d’Etat au Mali (mars 2012)… Qui dit « coup d’Etat » évoque un putsch militaire renversant des autorités légalement installées. L’Amérique latine en connut de nombreux depuis la seconde guerre mondiale. Le président Manuel Zelaya fut la victime...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2014 - Le Groupe République !