République !
Mercredi 22 Mai 2019

 Europe


   Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 18 Juillet 2008

 C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.

Ainsi, déclare-t-il : « L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de revoter, probablement pas sur le même texte exactement, peut-être avec des exceptions. Nous verrons. »





  Autres articles


  Lettre n°31: Brèves
      L'esprit de soumission

    Sarkozy a donc décidé d'un grand emprunt. On peut s'étonner de cette idée alors que la dette publique est en général présentée comme la calamité suprême. Mais on s'étonnera encore plus de voir MM Rocard et Juppé accepter de coprésider une commission chargée de réfléchir à l'utilisation de cet emprunt....[Lire la suite]


  Lettre n°29: Editorial
      Pitié pour l'électeur !

    La classe politique et les médias se désolent : la campagne pour les élections européennes s’étire mollement ; le débat ne prend pas ; même les candidats ont l’air de penser à autre chose, plus pressés d’évoquer les questions nationales que le monde décidément lointain de Bruxelles. « Pourquoi tant...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !