République !
Vendredi 03 Juillet 2015

 Temps et moeurs


   Retour vers le futur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 12 Juin 2009

 Catherine Tasca, ancien Ministre et actuel Sénateur (PS) des Yvelines, favorable à la loi Hadopi, s’est inquiétée des conséquences de la censure du Conseil Constitutionnel sur les Droits d’auteur. Interrogée sur France Culture, le jeudi 11 juin, sur le fait que la censure était fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, elle a cru bon de faire remarquer qu’il s’agissait d’un texte très ancien (1789) et qu’on était dans une autre époque.
Oubliant sans doute (le temps est long) que cette déclaration est encore aujourd’hui dans le préambule de la Constitution française, elle oublie aussi (le temps est court) que les droits d’auteur, encore plus anciens, datent de Beaumarchais.
L’utilisation du temps est devenue élastique depuis Einstein !





  Autres articles


  Lettre n°55: Chronique de l'antirépublique
      Pauvre Jaurès !

    par Loïc Gourdon


La Fondation Jean Jaurès dont la vocation consiste à : « faire vivre le débat public et rénover la pensée socialiste» a rendu public, le 11 décembre 2011 un guide de la Laïcité « afin que des élus ne versent dans des dérives communautaristes face à des demandes...[Lire la suite]



  Lettre n°7: Editorial
      Quand la démocratie s’invite sans y être conviée

    Voilà déjà deux fois, le 21 avril 2002 et le 29 mai 2005, que le peuple français a dit son refus d’une démocratie sans choix, qu’il a exprimé sa volonté d’autre chose. Bien sûr, les brillants commentateurs ont, à chaque fois, plus critiqué les électeurs que cherché à éclaircir le...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2015 - Le Groupe République !