République !
Mardi 22 Août 2017

 Temps et moeurs


   Retour vers le futur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 12 Juin 2009

 Catherine Tasca, ancien Ministre et actuel Sénateur (PS) des Yvelines, favorable à la loi Hadopi, s’est inquiétée des conséquences de la censure du Conseil Constitutionnel sur les Droits d’auteur. Interrogée sur France Culture, le jeudi 11 juin, sur le fait que la censure était fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, elle a cru bon de faire remarquer qu’il s’agissait d’un texte très ancien (1789) et qu’on était dans une autre époque.
Oubliant sans doute (le temps est long) que cette déclaration est encore aujourd’hui dans le préambule de la Constitution française, elle oublie aussi (le temps est court) que les droits d’auteur, encore plus anciens, datent de Beaumarchais.
L’utilisation du temps est devenue élastique depuis Einstein !





  Autres articles


  Lettre n°20: L'événement
      Droit d'être soigné !

    par Gilbert Legay


Il y a des lustres que l’on culpabilise le citoyen avec le déficit de la Sécurité Sociale; il est présumé coupable d’abuser des ressources de la pharmacopée, alors que l’on murmure que la Sécurité Sociale n’est déficitaire que des sommes que lui devrait l’Etat, et des sommes, qu’en...[Lire la suite]



  Lettre n°19: Brèves
      Antidémocratique, antipopulaire : c’est la réforme constitutionnelle

    Il y a exactement 50 ans, les français votaient pour donner leur accord à la Constitution de la 5ème République. Depuis lors, celle-ci a été modifiée 23 fois, généralement sans consultation populaire. Le 24ème changement s’annonce. Il est demandé par le président Sarkozy et la direction de la soi-disant...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2017 - Le Groupe République !