République !
Vendredi 20 Avril 2018

 Lettre n°10: Editorial


   La tête et les jambes



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 06 Juillet 2007

 La finesse d'analyse politique de François Hollande s'est révélée dans toute sa puissance involontaire, lorsqu'il a affirmé, au soir du second tour des élections légisalatives, le 17 juin, que la France marchait désormais sur ses deux jambes. Il voulait se féliciter de n'avoir pas conduit son parti à une nouvelle défaite. Il a simplement décrit la situation politique d'un pays dirigé par une tête bonapartiste faisant courir ses deux jambes, la gauche et la droite, d'un même pas, aussi peu assuré soit-il. La désignation du socialiste Didier Migaud à la présidence de la commission des finances de l'Assemblée nationale est une illustration parfaite de la démarche du régime. Le co-inventeur, avec son homoloque de droite Alain Lambert, de la Loi Organique relative aux Lois de Finance, connue sous le sinistre sigle de LOLF, marche ainsi dans la combine. Le texte qui ravale les finances de la Nation au rang de la comptabilité d'un boutique fût-elle multinationale, sera désormais appliqué avec une double expertise d'apothicaires sourcilleux. Le gouvernement et l'Assemblée marcheront en chantant vers la rigueur budgétaire vis-à-vis des citoyens sans fortune et vers les largesses providentielles envers ceux qui sont appelés à toujours plus s'enrichir.




  Autres articles


  Lettre n°54: L'événement
      Souveraineté bien ordonnée

    par Etienne Tarride




Est- il possible dans un discours de plus d'une heure, de ne rien dire mais de se contredire quand même ?

Est-il possible dans un discours de plus d'une heure d'éviter de parler du sujet et de montrer quand...[Lire la suite]



  Lettre n°49: L'événement
      Les contradictions inadmissibles du discours dominant

    par Gilbert Legay


L’actualité récente nous propose tous les éléments pour mener à bien une opportune et profitable réflexion sur l’avenir de la société humaine.

Ben Laden est mort et le problème du terrorisme ne sera pas réglé pour autant ;
depuis trente ans, nous avons connu ses monstrueuses conséquences et...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !