République !
Dimanche 24 Février 2019

 Lettre n°11: Brèves


   Le bouclier et le bâton



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 27 Septembre 2007

 « Je veux redonner aux Français l’envie d’entreprendre et le goût du risque » a déclaré le Président de la République. La loi de finances pour 2006 a apporté de nombreuses modifications fiscales. Entre autres, le barème de l’impôt est simplifié (cinq tranches au lieu de sept) , et l’abattement de 20 % applicable aux salaires, pensions, revenus des non-salariés adhérents à un centre ou à une association de gestion agréée (AGA) est supprimé en tant que tel, mais intégré dans le nouveau barème. Tout cela semble fort bien… sauf que les travailleurs indépendants, artisans, petites sociétés débutantes, non adhérents à une AGA et a priori considérés comme fraudeurs potentiels, ont vu leurs revenus majorés de 25 % ! Il s’agit le plus souvent de petits revenus, victimes d’une disposition arbitraire en contradiction avec la notion républicaine d’égalité. Le bouclier fiscal pour certains, le coup de bâton pour d’autres ! On renverse la charge de la preuve : ce n’est plus à l’administration de prouver qu’il y a faute, c’est à l’administré de prouver qu’il n’y en a pas. Est-ce avec l’application de telles mesures (être sanctionné avant même que votre culpabilité ne soit prouvée), que l’on inculquera l’envie d’entreprendre et le goût du risque ?


GL


  Autres articles


  Lettre n°62: Un mot dans l'air du temps
      Évasion fiscale

    par Étienne Tarride

"Pars vite et ne reviens pas"


Parmi les nouvelles du printemps et de l'été deux projets méritent d'être mis en parallèle.

- Le projet de Droit de vote des étrangers aux élections locales,
- L'intention de monsieur Bernard Arnaud de demander la nationalité Belge. ...[Lire la suite]



  Lettre n°59: Chronique de l'antirépublique
      Sus aux « corps intermédiaires » ?

    par Christian Berthier


Par le passé, on a tenté de vendre aux Français l’Etat Total, l’Ordre Nouveau Corporatiste, la troisième voie socio-économiste, le néo-socialisme, les « ordres » de tous ordres, le combat contre la république des copains et des coquins et le Sénat économique et social.


Il s’agissait...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !