République !
Jeudi 13 Décembre 2018

 Lettre n°15: Brèves


   Chartres : l'éthique républicaine



   Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 28 Janvier 2008

 A l’heure où l’on entend faire des municipales de mars 2008 un véritable référendum pour ou contre le gouvernement, des hommes et des femmes libres, à CHARTRES, ont décidé de présenter les 9 et 16 mars 2008 une liste dépassant les étiquettes officielles.
Ceci ne veut pas dire que les membres de la liste n’ont pas de convictions profondes. Lorsqu’on leur demande « quelle étiquette », ils répondent qu’ils préfèrent l’éthique républicaine.
La plupart d’entre eux ont fait un chemin et ont rompu avec d’anciennes attaches qui ne servent qu’à alimenter le système anti-démocratique des partis UM.P./P.S./MoDem.
Les repères ont tellement été brouillés, notamment depuis l’élection présidentielle dernière, à force d’ouverture fallacieuse, que bientôt les électeurs ne sauront plus où se tourner.
Dans ces conditions, que faire ?
Mathieu Brétillard, tête de la liste « Chartres au cœur » (http://www.chartresaucoeur.c.la/), répond : « Nous avons pensé que CHARTRES pourrait être un laboratoire de la résistance, à l’image de la figure tutélaire de Jean Moulin, pour refuser à l’occasion de ces prochaines élections le grand barnum politico-pipole auquel nous sommes livrés."
Et si nous faisions à CHARTRES d’une révolution démocratique un test national pour porter une liste au second tour obligeant les partis officiels à céder ?
L’échelon municipal, une ville de 40. 000 habitants, un terrain favorable, ouvert à la circulation des idées, une vie politique locale en décalque de celle nationale (fractionnement du P.S. en deux listes distinctes, l’une officielle conduite par un clone de Ségolène ROYAL, l’autre dissidente, par un Vice-Président de la Région Centre, regroupement de l’extrême gauche L.O.-L.C.R.-PC.F.-Alternatifs Verts, dérive ultra-libérale de l’U.M.P. locale et personnalisation outrancière du débat par le maire, MoDem transformé en glacis inutile) sont autant d’ingrédients propices à un véritable coup de tonnerre !


M.B.


  Autres articles


  Lettre n°73: Un mot dans l'air du temps
      Vous avez dit "frappes" ?

    par Anne-Cécile Robert


Pendant des mois, les dirigeants et les diplomates se sont interrogés : faut-il ou non exercer des « frappes » contre la Syrie ? Les chancelleries de France et de Russie, notamment, se sont vigoureusement opposées à ce sujet. Sans se poser plus de question qu’à l’accoutumée,...[Lire la suite]



  Lettre n°51: Note de lecture
      « Moi, Jaurès, candidat en 2012… »

    Jean Jaurès (1859-1914) demeure une référence incontournable dans les discours. Il fut élu à 26 ans à la Chambre des députés, en 1885, et il exerça pendant des décennies mémorables – jusqu’à être assassiné par un nationaliste fanatique - son talent de parlementaire, de philosophe et d’écrivain pour défendre la...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !