République !
Mardi 22 Janvier 2019

 Lettre n°21: Brèves


   Liberté, liberté chérie !



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 23 Septembre 2008

  J’ai de fortes réticences a l’égard des "souverainistes" (1) en raison de leur nationalisme étroit et de leur indifférence a l’égard des problèmes sociaux et des valeurs républicaines. Néanmoins, je suis profondément scandalise par le fait que quatre d’entre eux qui souhaitaient manifester publiquement leur opposition a l’Union Européenne lors d’une cérémonie officielle "européenne" à l’Arc de triomphe en présence de Sarkozy et de Barroso aient été arrêtés par la police (une police bien étrange et curieusement déguisée en touristes), placés en garde a vue pendant 24 heures et menacés pour deux d’entre eux de poursuites judiciaires pour "troubles à l’ordre public et rébellion" (pour avoir osé arborer des drapeaux tricolores à croix de Lorraine?). Cela rappelle une triste époque et nous sommes en droit de nous interroger : Sommes nous encore dans un régime démocratique garantissant à chaque citoyen la liberté d expression et la liberté de manifester ? La réponse est manifestement NON.

G.B.

-1- On utilise ici le mot qui a été fabriqué par la classe dirigeante pour déconsidérer la souveraineté nationale ou populaire. Cela ne veut pas dire qu’on lui reconnaît une pertinence.





  Autres articles


  Lettre n°4: L'événement
      Une élection présidentielle pour plébisciter le oui ?

    par Jean-Pierre Alliot


Le scrutin d'avril prochain s'organise pour que soit mis à l'écart le non au référendum. Refusé par les principaux partis, marchandé par la plupart de ses partisans de gauche, le non est montré comme monopolisé par des partis ouvertement réactionnaires et xénophobes, qui occupent ainsi un terrain déserté....[Lire la suite]



  Lettre n°18: Brèves
      Ecole

    16 avril 2008, France Inter. Le ministre Xavier Darcos déplore les manifestations des lycéens, qu’il préfère nommer des monômes. Textuellement donc, des balades ou des promenades de lycéens dans la rue, sans revendication politique, bohèmes, alors même que tout le monde sait l’énergie de ces derniers pour sauvegarder, avec...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !