République !
Mercredi 22 Mai 2019

 Lettre n°33: Brève


   L'argent donne des ailes



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 20 Novembre 2009

 Membre influant de la classe dominante française et surtout de la rigueur monétaire, Jean-Claude Trichet, président de la Banque Centrale Européenne, aura une présence remarquée le 24 novembre prochain, à l’Institut Catholique de Paris. La faculté de théologie a en effet convié « I am not a French man » à faire l’éloge de Michel Camdessus, ancien directeur du FMI, a qui elle remettra le titre de docteur honoris causa. Parlera-t-il français ou latin à cette occasion ? Peu importe à vrai dire, et cette intervention n’est d’ailleurs pas très surprenante car l’économie européenne étant, dit-on, soumise à la main invisible du marché, il est compréhensible qu’il faille, de temps à autre, faire de la magie entre apôtres. Jean-Claude Trichet qui juge les services publics, les institutions républicaines et les instances élues comme des obstacles à son indépendance devrait avoir l’occasion d’être particulièrement prolixe car Michel Camdessus a bien fait connaître sa charité envers les pays pauvres en leur appliquant quelques plans d’ajustements structurels. Venu du Honduras et ayant légitimé le putsch contre le président démocrate Manuel Zelaya, le cardinal archevêque Oscar Rodriguez Maradiaga recevra lui aussi le même titre honorifique, mais par l’un de ses confrères. A n’en pas douter, ce jour-là, les anges auront enfin un sexe, et l’Europe une identité.



Pour en savoir plus, lire entre autres Bernard Cassen :http://www.m-pep.org/spip.php?article1514



J.M.


  Autres articles


  Lettre n°51: Brèves
      Quand Madame Eva Joly ignore l'hégémonie de l'anglais

    Alors que l’anglais -d'ailleurs un anglais d'aéroport- domine les rapports au sein de la société, où certaines entreprises contraignent leurs salariés à parler en anglais, où cette langue renforce chaque jour sa domination, son statut de langue de la mondialisation néolibérale, détruisant chaque jour davantage la langue française, voila que...[Lire la suite]


  Lettre n°21: Brèves
      A Montpellier, l’école publique cèdera-t-elle la place à une école occitane ?

    Comment faire croire à un manque d’élèves suffisant pour justifier la fermeture d’une école ? Tout simplement en supprimant de sa zone d’inscription plusieurs quartiers dont les enfants sont rattachés à une autre école !
C’est ce qui s’est passé pour l’école Jean-Jacques Rousseau de Montpellier. Le clientélisme...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !