République !
Vendredi 22 Juin 2018

 Lettre n°41: Note de lecture


   La réaction thermidorienne



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 14 Septembre 2010

 La réaction thermidorienne fut publiée par Albert Mathiez chez Armand Colin en 1929. Aujourd'hui, Yannick Bosc et Florence Gauthier en proposent une réédition. Ouvrage actuel s'il en est, en ce qu'il retrace les luttes au sein des derniers mois de la Convention après Thermidor et les insurrections des citoyens de l'époque contre un régime réactionnaire qui revenait sur toutes les conquêtes de la période révolutionnaire, avoir avoir abattu Robespierre. L'histoire de la Révolution française de Mathiez est singulière, elle emporte aussi l'enthousiasme. Dans cet ouvrage, c'est bien la période qui tente de lui mettre fin, et de la renverser, qui est décrite. Durant Thermidor, en effet, toutes les institutions révolutionnaires sont en partie détruites. On retrouve Babeuf, Saint-Just et les républicains français de 1789 dans le feu de l'histoire, jusqu'au moment fatal. Terreur rouge, terreur blanche, renversement des pouvoirs. Cet ouvrage est aussi une occasion de mesurer notre propre actualité, dans les conflits qui l'animent.

 - La réaction thermidorienne , de Albert Mathiez, 2010 (réédition avec préface de Yannick Bosc et Florence Gauthier), Editions La Fabrique (à paraître le 23 septembre 2010)




J.M.


  Autres articles


  Lettre n°38: Editorial
      Notre époque est-elle formidable ? (*)

    Le printemps est arrivé, mais les perspectives sociales et économiques restent désespérément embrumées.

Le pouvoir se réjouit des « réformes » et des « modernisations » entreprises, sans qu’aucune ne soit conclue de façon satisfaisante, renonçant même à appliquer des lois votées ; c’est ainsi que la taxe...[Lire la suite]



  Lettre n°2: Un mot dans l'air du temps
      Et Dieu créa la société civile …mais le peuple inventa le suffrage universel

    par André Bellon


La nébuleuse des intérêts privés et de leurs multiples représentations et groupes de pression est de plus en plus mise en avant pour contrer la volonté du peuple.


Trop de nos concitoyens considèrent le suffrage universel comme une évidence, comme un acquis définitif. En fait, il...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !