République !
Mercredi 22 Mai 2019

 Lettre n°69: Brève


   De l'utilité de la langue française



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 26 Avril 2013

 L'article "l'illettrisme des cadres" dans Le Monde des 17-18 février met le doigt, encore une fois sur les carences de notre enseignement et sur le matraquage nocif du "tout-anglais"dans notre pays. A force de laisser entrer au collège des élèves qui ne maîtrisent pas l'écriture, à force de dictature des maths, à force de nous laisser gaver d'anglais de cuisine dans notre environnement et en tous lieux ( dans les publicités télévisées, sur les étiquettes, dans les magasins, avec chansons américaines imposées en fond sonore) on en arrive à faire en sorte que la langue française, pourtant héritage commun et pôle d'unité historique de la nation, nous apparaisse presque comme un idiome local à usage oral interne. Les grandes écoles de commerce, qui s'appellent désormais "business schools" (sic) enseignent en anglais à partir de la deuxième année, sans qu'on soit bien sûr que les enseignants et les enseignés maîtrisent vraiment cette langue. Mme Fioraso, après Mmes Pécresse et Kosziusko-Morizet, veut étendre cette pratique à tout l'enseignement supérieur, ce qui est bien sûr abusif et nuisible et envoie un mauvais signal aux pays de la Francophonie. Trop c'est trop." Ce qui se conçoit bien "... se conçoit dans sa langue. Avant de passer à un nécessaire apprentissage des langues étrangères, ce que la "mondialisation" exige en effet, il faut d'abord consolider la connaissance de sa propre langue, sans laxisme. Le français est un trésor en péril.

J.H.


  Autres articles


  L'événement républicain
      Du «non» au CPE, dans la rue comme dans les urnes, le peuple s'affirme

    par Jean-Pierre Alliot


La précarité que le gouvernement voulait imposer à la jeunesse a été rejetée avec le même éclat que le projet de traité constitutionnel. Plus que jamais isolés, les cercles dirigeants du pays ne tirent aucune expérience de leurs échecs.

Le 10 avril 2006, meurt le Contrat Première Embauche (CPE)....[Lire la suite]



  Lettre n°9: Brèves
      Vote électronique

    La mise en place de machines de vote électronique a suscité de nombreuses réactions hostiles, qui ont d'ailleurs contraint de nombreux maires à abandonner cette perspective. Certains arguments sont connus : les machines ne sont pas fiables (l'exemple américain en est la preuve) ; elles peuvent donner lieu à trafic,...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !